Actualités

RENPOWER 2019

La Présidente de l’ARSE expose les défis de la régulation du secteur de l’énergie au Burkina

Le 12 septembre 2019, a eu lieu à Ouagadougou l’édition 2019 de la conférence des investisseurs pour les énergies renouvelables, les infrastructures électriques et l’efficacité énergétique (RENPOWER). La Présidente de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie, Mariam Gui Nikiéma, a exposé à cette tribune les défis de la régulation du secteur de l’énergie au Burkina, notamment dans le domaine des énergies renouvelables.

Quelles sont les mesures que les autorités burkinabé doivent-elles prendre pour que l’accès à l’énergie soit sécurisé pour 100% de la population d’ici à 2025 ? Question fondamentale parmi tant d’autres, à laquelle ont voulu répondre les organisateurs de la conférence des investisseurs pour les énergies renouvelables, les infrastructures électriques et l’efficacité énergétique. Pour y répondre, plusieurs thèmes ont été abordés par des hautes personnalités dont la Présidente de l’ARSE.

La Présidente de l’ARSE Mariam Gui Nikiéma

« Relever et surmonter les défis qui mènent à l’indépendance énergétique », c’est le thème du panel auquel a pris part Madame Mariam Gui Nikiéma, thème que la Présidente de l’ARSE a abordé, en toute logique, sous l’angle des défis de la régulation du secteur de l’énergie, notamment dans le domaine des énergies renouvelables. Avec un ensoleillement direct de plus de 3 000 heures par an, le Burkina Faso reste néanmoins en retard pour garantir à sa population l’accès à l’énergie, a fait remarquer la Présidente Nikiéma à l’entame de sa communication.

Dans un tel contexte où il est plus qu’urgent d’engager les réflexions nécessaires à la recherche de solutions permettant d’améliorer les performances actuelles du secteur, les défis de la régulation en lien avec la spécificité des énergies renouvelables tiennent, aux dires de la panéliste, à la contribution du régulateur à l’élaboration et à la mise en place de la règlementation, à la planification des projets, à la mise en place des tarifs et à la mise en place des conditions d’accès au réseau. Pour chacun de ces défis, la Présidente de l’ARSE s’est employée à expliquer les éléments de régulation à mettre en œuvre en termes d’expériences et de perspectives en relation avec les énergies renouvelables.

Le Ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo

Le Ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, qui a présidé l’ouverture de la conférence a indiqué à l’adresse des investisseurs que « le Burkina Faso et l’Afrique comptent sur vous pour aller de l’avant sur cette question de l’énergie dont la prise en charge adéquate permettra de donner de l’espoir à la jeunesse, de créer des emplois, de permettre à nos pays d’aller vers l’industrialisation et le développement dans nos pays ».

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
Partenaires