Documentation  >>   Communiqués

Le président de la CEDEAO s’exprime sur les mérites d’un marché régional de l’électricité

Le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi Brou, a qualifié le marché régional de l’électricité de la CEDEAO, en construction, de « fondamental » et « critique » pour le développement de l’Afrique de l’Ouest.
M. Kassi Brou a fait cette déclaration alors qu’il s’adressait aux journalistes lors de sa visite à l’Autorité de Régulation Régionale du secteur de l’Électricité de la CEDEAO (ARREC) basée à Accra, le 29 avril 2021. Selon lui, la production d’énergie est vitale pour la viabilité du marché, et la CEDEAO est en train de formuler politiques propices aux investissements dans le secteur de l’énergie.

Il a déclaré que l’objectif de la CEDEAO était d’attirer les investissements dans la production d’électricité, d’assurer les lignes de transport et de distribution pour l’échange d’électricité transfrontalier et l’accès à la population locale, ainsi que d’avoir un bon environnement juridique « afin que les investisseurs privés puissent savoir exactement, de manière très prévisible et transparente, quelles sont les règles et seront donc incités à investir dans le secteur ».

La première phase du marché régional de l’électricité a été lancée en juin 2018 à Cotonou, au Bénin. La deuxième phase introduira un marché concurrentiel pour le lendemain et contribuera à promouvoir l’efficacité.
Le président Kassi Brou a déclaré que le marché de l’électricité garantira une augmentation des investissements, compte tenu de l’existence d’une zone de libre-échange et de la libre circulation des personnes, des biens et des services dans la région. "Nous essayons de rendre l’énergie disponible à un coût compétitif pour chaque pays, et au coût le plus bas possible" pour les citoyens de la Communauté, a-t-il ajouté.

Auparavant, tout en s’adressant au personnel de l’ARREC, le Président Kassi Brou a déclaré que la CEDEAO était préoccupée par la réalisation de l’objectif qui a été fixé pour l’énergie, notamment l’augmentation de la disponibilité de l’énergie pour la population, la garantie d’une énergie de qualité ainsi que la rentabilité et l’efficacité de la production d’énergie, « Et transformer progressivement l’ensemble du mix en énergie renouvelable ».

« On dit que l’eau c’est la vie mais l’énergie c’est le développement. Sans énergie, vous ne pouvez pas avoir la qualité de vie, vous ne pouvez pas avoir la croissance, vous ne pouvez pas avoir le développement et vous ne pouvez pas avoir le progrès », a déclaré le président.

 
 Voir les autres articles dans : Communiqués
Partenaires
Espace Multimédia
 
 CONTACT

10 BP 13153 Ouagadougou 10
Burkina Faso
Tél. : (+226) 25 32 48 17/18
Email : infos@arse.bf