Actualités

Production d’électricité au Burkina Faso

Bientôt, 30 MWc en provenance de la Centrale solaire de Nagréongo

L’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE) a effectué le 25 mars 2022, à travers son équipe de contrôle, une mission sur le site de la Centrale photovoltaïque de Nagréongo, situé à 45 km à l’Est de Ouagadougou. Cette centrale dont les travaux sont avancés à plus de 90%, est le fruit de PPP entre la Société de Production d’Energie Solaire (SPES), filiale du groupe GreenYellow , et l’Etat burkinabè et va injecter 30 MWc sur le réseau de distribution d’électricité de la Société Nationale d’Electricité du Burkina (SONABEL).

Conduite par M. Arnaud Ouédraogo, Chef de Services Transport et Distribution, la mission a eu un entretien en salle avec les premiers responsables de la Centrale, avant d’effectuer une visite guidée des installations. A l’occasion, le Directeur Général de la Centrale, M. Sayouba Nana, était entouré de ses plus proches collaborateurs.

M. MILLOGO Stéphane Lionel, conducteur de travaux génie civil de la centrale solaire de Nagréongo (de dos) donnant des explications sur la centrale à l’équipe de l’ARSE conduite par M. Arnaud OUEDRAOGO (3ème à partir de la droite)

Au cours des échanges qui ont pris fin par la remise de textes législatifs régissant l’ARSE et les activités de production, de transport et de distribution de l’électricité par les opérateurs, il est ressorti que la Centrale est bâtie sur une superficie de plus de 50 hectares avec 67 872 plaques solaires qui sont connectées les unes aux autres. Ce dispositif de production électrique renferme aussi, entre autres, de géants onduleurs et un poste de contrôle. Des bâtiments servant de bureaux, de magasins et d’abri sécuritaire existent également sur le site où tous les travaux de construction sont pratiquement bouclés. Le tout, encadré par un dispositif de surveillance se rapportant notamment à cinq miradors et à des caméras de vidéosurveillance.

Selon M. Sayouba Nana, les relations entre la Centrale et les communautés environnantes sont empreintes de franches collaborations et d’implication autant que possible. Et à l’en croire, même les arbres détruits sur le site ont été compensés par la remise d’environ 11 000 plants aux services en charge de l’environnement pour être plantés, mais aussi par la restauration de la flore au niveau d’une rivière sacrée.

Le Directeur Général de la Centrale solaire de Nagréongo, M. NANA Sayouba (2ème à partir de la droite) en compagnie de l’équipe de l’ARSE

Partant de cette centrale solaire, le dispositif de raccordement pour l’injection de la production électrique dans le réseau de la SONABEL est supporté par des poteaux en double ternes (avec des passages souterrains par endroits) jusqu’aux locaux de la SONABEL à Ziniaré. La mission de l’ARSE a suivi tout le circuit de ce dispositif jusqu’à Ziniaré.

A en croire le Directeur Général Sayouba Nana, les 30 MWc de cette Centrale seront injectés dans le réseau SONABEL d’ici juin 2022. Toujours selon lui, les investissements sur le site de Nagréongo vont évoluer pour rendre effectif le stockage de l’électricité produite par la Centrale photovoltaïque.

Remise de textes législatifs régissant l’ARSE et les activités de production, de transport et de distribution de l’électricité par les opérateurs

Avant de quitter l’équipe de SPES, M. Arnaud Ouédraogo a tenu, au nom de la Présidente de l’ARSE, à féliciter les responsables de cette Centrale pour leur rigueur dans la conduite du projet et l’implication des communautés locales dans sa gestion environnementale et sociale. Il a également exprimé des encouragements à leur endroit, tout en prodiguant quelques conseils. En outre, la mission a exprimé le souhait de l’ARSE qui est que la production de cette Centrale puisse venir accroitre, dans de brefs délais, l’offre d’électricité de la SONABEL sur le réseau national interconnecté (RNI).

Fulbert PARE

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
Partenaires