Actualités

REGULATION DU SECTEUR DE L’ENERGIE AU BURKINA

Le Rapport 2019 de l’ARSE remis au Premier Ministre

L’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE) a remis son rapport d’activités 2019 au Premier Ministre Christophe Dabiré. C’était le 26 janvier 2021 où, accompagnée de ses plus proches collaborateurs, Mariam Gui Nikiéma, la Présidente de l’ARSE, a eu un entretien avec le Chef du Gouvernement avant d’accorder une interview à la presse fortement mobilisée pour l’occasion.

SEM le Premier Ministre recevant des mains de la Présidente le rapport d’activités 2019 de l’ARSE

Avec la remise de ce rapport, l’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE) s’est conformée, comme de par le passé, à l’article 34 du décret n°2017-1016/PRES/PM/ME/MCIA/MINEFID du 26 octobre 2017. En effet, cet article prévoit que le président de l’ARSE adresse au Premier Ministre chaque année un rapport qui rend compte de ses activités de l’année précédente. Il requiert aussi qu’une copie dudit rapport soit adressée au Ministre en charge de l’énergie, aux corps de contrôle administratifs de l’Etat et à la Cour des Comptes. C’est dans le sens d’attachement au respect de cette disposition que le rapport d’activités 2019 de l’ARSE a été élaboré au terme d’un travail minutieusement rigoureux de collecte et d’analyse de données.

Ce rapport se présente en un document de 72 pages. Le contenu de ce document est articulé autour de quatre parties précédées du mot introductif de la Présidente Nikiéma et suivies de recommandations adressées au gouvernement, mais aussi aux opérateurs du secteur de l’énergie. La première partie est consacrée à la présentation de l’ARSE, notamment dans ses missions et dans son organisation. La deuxième partie présente le secteur de l’énergie avec moult détails. La troisième partie décrit les activités réalisées tant au niveau national qu’à l’échelle internationale par l’ARSE courant 2019. Quant à la quatrième partie, elle, dresse pertinemment l’état actuel du secteur de l’énergie dans notre pays.
Au sortir de l’audience au cours de laquelle ce rapport a été remis au Premier Ministre, la Présidente de l’ARSE a confié à la presse que « l’année 2019 a été meilleure à 2018 » en matière d’offre énergétique aux Burkinabè. A en croire Mme Nikiéma, cette performance découle des réformes engagées par le Gouvernement ; des réformes qui ont abouti à l’adoption de la loi 014 du 20 avril 2017 portant réglementation du secteur de l’énergie et la prise de certains de ses textes d’application.
Pour les détails de cette performance et de l’ensemble du contenu du rapport, la Présidente de l’ARSE a invité les journalistes à une conférence de presse, comme ce fut le cas concernant le rapport 2018.

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
Partenaires