Actualités

Energies renouvelables au Burkina

Des acteurs du secteur privé échangent avec l’AECF

L’Autorité de régulation du secteur l’énergie (ARSE) a organisé, le vendredi 25 novembre 2022 à Ouagadougou, une rencontre d’échanges entre les responsables de l’African Enterprise Challenge Fund (AECF) et les acteurs du secteur privé dans le domaine des énergies renouvelables.

Dans son discours d’ouverture de la rencontre, le président de l’ARSE, Jean-Baptiste KY a rappelé que l’Autorité est chargée d’assurer la régulation, le contrôle et le suivi des activités des exploitants et des opérateurs du secteur de l’énergie. Il a précisé qu’à ce titre, la structure a pour principales missions, de veiller au respect des textes législatifs et réglementaires, de préserver les intérêts des usagers du service public de l’énergie, e protéger les droits des acteurs du secteur de l’énergie. Selon M. KY, l’ARSE a aussi pour mission de proposer à l’Etat des tarifs applicables dans le secteur de l’énergie, de régler les litiges dans le secteur de l’énergie entre les différents acteurs et de veiller à l’équilibre financier du secteur de l’énergie dans sa globalité.

Le Président de l’ARSE Jean-Baptiste KY (au milieu) avec à sa droite la Responsable Politiques et Plaidoyer de l’AECF, Mary Wangui GITHINJI, Chef de délégation

« La mise en œuvre de ces missions qui concoure au bon fonctionnement du service public de l’énergie et au bienêtre des populations implique qu’à l’instar des autres régulateurs de la sous-région, l’ARSE soit porteuse d’actions et d’initiatives en phase avec les attentes des acteurs et des consommateurs », a souligné le président Jean-Baptiste KY dans son discours d’ouverture de la rencontre. Et de mentionner que c’est dans cette dynamique qu’en sa qualité d’arbitre du secteur énergétique garant de l’application des textes législatifs et règlementaires, l’ARSE a obtenu de African Enterprise Challenge Fund (AECF) un soutien technique aux acteurs privés œuvrant dans les énergies renouvelables dans le cadre la mise en œuvre de son Programme REACT SSA.

Le Directeur Général de l’ANEREE, Issouf ZOUNGRANA (au milieu en blanc), dont la participation aux échanges a été saluée par l’ARSE et l’AECF

Il ressort que ledit programme est financé par l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI) et fournit du financement, de l’assistance technique, de la facilitation des investissements et de l’appui aux politiques et à la règlementation aux entreprises innovantes dans le domaine des énergies renouvelables.
De l’avis du président de l’ARSE, cette démarche de soutien a abouti à la signature d’un Protocole d’Entente le 30 mai 2022 entre le régulateur burkinabé du secteur de l’énergie et l’AECF. « La présente rencontre, Mesdames et Messieurs est d’une importance capitale car, ayant pour but de vous présenter le contenu de l’accompagnement contenu dans le protocole d’entente », a-t-il fait remarquer.

Une vue des participants à la rencontre

Jean-Baptiste KY a adressé au responsable de l’AECF, ses sincères remerciements et sa profonde gratitude pour « cet important appui qui ouvre une nouvelle ère, faite d’espoirs et d’espérance pour le secteur des énergies renouvelables au Burkina Faso et pour ses acteurs ici présents ».
Le patron de l’ARSE a eu un mot à l’endroit des acteurs, responsables d’entreprises et de structures intervenant dans ce secteur. Il leur a indiqué qu’ils ont, à travers la rencontre, une occasion de booster ce secteur et d’améliorer ainsi ses performances globales en matière d’accès au service public de l’électricité, tout en faisant prospérer vos activités.
A noter que la délégation de l’AECF est arrivée le mercredi 23 novembre 2022 pour une visite de travail de deux jours au Burkina Faso. Dès le lendemain, jeudi 24 novembre, la délégation a eu une rencontre avec le Président de l’ARSE, Jean-Baptiste KY et a rendu une visite de courtoisie au Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Simon-Pierre BOUSSIM.

Synthèse de Alban KINI
Source ARSE

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
Partenaires